Les expositions virtuelles de la Galerie WYRD

22 rue des Orphelins - 67 000 STRASBOURG

galerie-wyrd.com

DISPARITIONS

La grande disparition de notre histoire reste dans la plupart des esprits celle des dinosaures, mais cela concerne toute la faune, la flore ainsi que nos civilisations. Rien qu’en France, de longues listes rouges sont publiées, des statistiques sont calculées , 14% des mammifères, 32% des oiseaux, 19% des poissons d’eau douce, 15% des espèces d’orchidées sont menacés… Mais par quoi au juste ? Une météorite ? Une ère glaciaire ? L’agriculture intensive, la pollution des transports ?

POST-HUMANUM

A l’heure de l’anthropocène, de nouvelles expressions voient le jour. Transhumanisme, posthumanisme, intelligence artificielle..autant de nouveaux termes à la mode qui agitent l’opinion. Né de la science-fiction, de l’art contemporain et de la philosophie, le posthumanisme pose la question de “l’après nous” , des rapports humains face aux nouvelles (bio)technologies et du changement radical et inéluctable que cette relation a provoqué ou risque de provoquer dans l’avenir.

PERCEPTIONS

La vue, l’odorat, l’ouïe, le goût et le toucher..ces 5 sens qui sont les nôtres, nous avons l’habitude de les généraliser, comme s’il s’agissait des seules perceptions possibles. Or, ce n’est pas le cas. La proprioception (le fait de prendre conscience de son corps), la nociception (le fait de ressentir la douleur) sont deux autres sens, sans parler du reste du règne animal : la magnetoreception pour ces oiseaux qui se repèrent grâce aux champs magnétiques de la Terre, l’électroréception chez de grands poissons cartilagineux, mais aussi la thermo perception vu dans d’autres fréquences de ce que nous appelons le “visible”, odorat sur développé…comment les animaux perçoivent-ils le monde ?

UTOPIE SOUTERRAINE

Imaginez un instant…la chaleur devenue insupportable à la surface de la Terre, des accidents nucléaires, la pollution des rivières…des réactions en chaînes qui poussent les humains à fuir les désastres écologiques en se réfugiant sous terre.
A quoi ressemblerait cette nouvelle vie ? Agriculture, architecture, relation avec notre environnement souterrain, tout est à imaginer et à réinventer. Grâce aux artistes et artisans exposés, côtoyons les taupes, créons des tunnels, des villes de laves et de minéraux et laissons nous porter par l’utopie souterraine.